Pump Street Chocolate

Pump Street Chocolate

Pour certains, la retraite est l’occasion rêvée de se mettre au macramé. Pour d’autres, c’est la chance de jouer au golf toute la journée. Pour Chris Brennan, c’est l’opportunité de commencer une nouvelle carrière, celle de boulanger (spoiler : celle de chocolatier viendra après). Intrigué par la différence de goût et de texture entre le pain français et son homologue anglais, l’Anglais a 61 ans quand il façonne ses premières baguettes. En moins de deux ans, il maitrise l’art de la boulange.

Sa spécialité ? Le pain au levain. En 2009, il s’associe avec sa fille Joanna pour ouvrir une boulangerie à Orford, un village de pêcheurs du Suffolk : c’est le début de l’aventure Pump Street Bakery.

Chris aurait très bien pu en rester là mais son obsession pour la qualité l’amène à s’intéresser à un autre domaine, celui du chocolat. Pour produire un produit d’exception, il sait qu’il doit contrôler chaque étape de sa production, à commencer par l’approvisionnement des fèves.

En 2013, il se lance dans le monde du bean-to-bar, d’abord avec des fèves de Jamaïque, puis avec celles de quatre autres pays : l’Equateur, Grenade, Honduras et Madagascar. Le succès est une fois de plus au rendez-vous et dépasse même les frontières : largement primées par l’Academy of Chocolate Awards et l’International Chocolate Awards, les tablettes ont aujourd’hui des adeptes dans le monde entier.

Le génie de Pump Street est d’avoir combiné les deux passions dans ses tablettes. En mêlant pépites de levain ou de seigle croustillantes et chocolat fondant, la chocolaterie anglaise nous offre des associations de saveurs et textures complètement originales qui nous rendent littéralement accro ! Nous sommes bien contents que Chris n’ait pas voulu prendre sa retraite, pas vous ?

0

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *